La piadina (pida en dialecte romagnol) est un pain italien dont la forme rassemble à une galette composée de produits simples, tels que la farine de froment, le sel, l’huile, l’eau, cuits ensemble sans levure sur une plaque en terre cuite (teggia en romagnol) ou en métal jusqu’à la formation de couches circulaires de dimension différentes.

Ensuite on la farcit avec des aliments frais comme la charcuterie, des fromages, des légumes ou encore des ingrédients sucrés.

La piadina remonte au temps  des Romains, qui ne connaissaient pas encore la levure et qui cuisinaient le pain directement sous la cendre de la cheminée.

Plus récemment (1800) en Émilie Romagne ( région du centre de l’Italie ) les femmes étaient habituées à préparer la pâte à la main à partir de la farine, cuite sur une poêle directement au-dessus de la cheminée, et, une fois la galette formée, elle la remplissaient avec des tranches de saucisson, de jambon, de lard et d’un moelleux fromage, le squacquerone, particulièrement adapté pour en valoriser le goût.

Aujourd’hui la piadina est répandue et appréciée dans toute l’Italie et commence à s’exporter au-delà des frontières grâce a la qualité de ses composants, associée aux spécificités nutritionnelles qui la rendent privilégiée par les gens qui font du “manger sain“ la priorité de leur équilibre alimentaire.